top of page

Pembrolizumab comme traitement de deuxième ligne pour carcinome hépatocellulaire avancé en Asie

Le cancer primitif du foie est un type de cancer majeur et une cause de mortalité liée au cancer dans le monde. Il s'agit du sixième type de cancer le plus courant et de la troisième cause de décès lié au cancer en 2020, avec 905 677 nouveaux cas et 830 180 décès signalés.


L'incidence et la mortalité sont particulièrement élevées en Asie de l'Est, où 491 687 nouveaux cas et 449 534 décès ont été signalés la même année.

Le carcinome hépatocellulaire (CHC) est le principal type histologique de cancer primitif du foie, et les patients sont souvent diagnostiqués avec une maladie à un stade avancé qui ne se prête pas aux approches de traitement curatif dans la plupart des régions du monde.

L'efficacité et la sécurité du pembrolizumab, chez les patients asiatiques atteints d'un carcinome hépatocellulaire (CHC) avancé précédemment traité, a été évalué dans l'essai clinique de phase III en double aveugle randomisé chez 453 patients avec un CHC avancé et une progression pendant ou après un traitement ou une intolérance au sorafénib ou à une chimiothérapie à base d'oxaliplatine.

Ces patients éligibles ont été randomisés selon un rapport 2:1 pour recevoir du pembrolizumab (200 mg) ou un placebo une fois toutes les 3 semaines pendant ≤ 35 cycles avec les meilleurs soins de support.


Cette étude a montré que le pembrolizumab a significativement prolongé la survie globale et la survie sans progression (P = .0134), et le taux de réponse objectif (P = .0091), était supérieur à celui du placebo.



Recent Posts

See All

Comentários


bottom of page